0
tereré patrimoine culturel du Paraguay

Le 22 juillet 2021, L’Unesco a délivré au Paraguay le certificat certifiant l’inscription du tereré et du pohã ñana sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cela intervient 2 ans après la candidature de celle-ci en juin 2019.

 

Le tereré une boisson nationale

Le tereré est la boisson nationale du Paraguay, elle consiste à boire à l’aide d’eau froide la fameuse yerba maté produite en Amérique Latine. Pour les Européens, le tereré peut être envisagé comme une boisson d’été, au Paraguay elle permet une hydratation et un rafraîchissement toute l’année car les températures sont très rarement sous les 20°c. Le pohã ñana lui est aussi appelé yuyos ou plantes médicinales. Le pohã ñana est associé au tereré dans la culture paraguayenne car l’on se soigne en passant par le tereré. Il existe des centaines de plantes aromatiques et médicinales utilisées en complément de la yerba maté pour se guérir des maladies courantes. L’UNESCO reconnaît la consommation du tereré comme appartenant à la culture du Paraguay en complément de ces pohãs ñanas.

 

Les bienfaits du tereré

Faire infuser sa yerba maté avec de l’eau froide permet d’obtenir les mêmes propriétés énergisantes, stimulantes, minéraux et vitamines que le maté chaud. L’avantage de boire froid permet d’associer cette boisson avec des plantes aromatiques fraîches qui sont placées dans le récipient qui contiendra votre eau. Du jus et des tranches de citrons, oranges frais peuvent être ajoutés pour apporter plus de goût et de vitamines à votre boisson.

 

La yerba maté pour le tereré

95% des yerbas matés (chiffre approximatif) paraguayennes sont un mélange de feuilles fines et larges ainsi que des branches et de la poudre (en fin de sachet). Contrairement aux matés d’Argentine, dans les Guampas paraguayennes, la totalité de la yerba est immergé dans la boisson, l’utilisation de ce mélange permet à l’eau de mieux circuler à travers la yerba maté sans en boucher la bombilla. Les mélanges avec bâtons adoucissent l’amertume que peuvent procurer les feuilles pour en créer un blend subtile. Les yerbas matés sont souvent séchées à l’aide de fumée de bois, ce qui leur donnent un arôme plus ou moins prononcé de fumée.

 

Notre sélection des meilleures yerba maté à utiliser en tereré :

Le sucre dans le tereré

Jamais, pour être parfait, le tereré doit être accompagné de yuyos ou « pohã ñana » qui désignent ces fameuses herbes que l’on vient ajouter dans la boisson. Chacune possède une vertu tout comme un remède de grand-mère, mais elles apportent aussi de la douceur et de la saveur à la yerba maté. Un citron bien juteux et sucré du Paraguay ou de la menthe fraîche sont de bons éléments pour apporter plus de douceur à la boisson. Quelques rondelles d’une tige de canne à sucre peuvent être ajoutées mais elles seront difficilement trouvables en France.

 

Le rituel du tereré

 

Le cebador est la personne en charge de gérer et de remplir le tereré, c’est lui qui rythme la distribution en remplissant au fur et à mesure la Guampa (le récipient à tereré) contrairement aux apparences, les paraguayens disposent de nombreuses guampas, le modèle en corne de vache n’est pas celui qui est le plus utilisé au Paraguay. Les modèles en métal et Palo Santo ornés de cuir sont plus courants. Lorsque c’est votre tour de boire le tereré, il est primordial de finir toute l’eau contenue dans la Guampa jusqu’à entendre le fameux bruit de la paille qui aspire de l’air « SSRUPPP » vous pouvez ainsi rendre la Guampa pour que le voisin puisse à son tour boire. Difficilement refusable, boire le tereré au Paraguay demande d’accepter d’utiliser une paille unique pour plusieurs personnes.

 

Notre sélection de guampa paraguayenne :

Comment préparer un tereré ? (made in France)

 

1 – Votre récipient

Vous pouvez utiliser n’importe quel récipient, une tasse moyenne, un verre, une guampa, une calebasse, un pamplemousse, remplissez celui-ci de yerba maté en ne dépassant pas les 40gr sinon la boisson risque d’être trop forte.

2 – Insérez la bombilla

Placez la bombilla en traversant la yerba maté, vous ne devez plus déplacer la bombilla une fois que celle-ci a été positionnée.

Si vous n’avez pas de bombilla, faites infuser dans une bouteille placée dans le frigo 6 à 15 gr de yerba maté dans 1 à 1,5 litre d’eau avec quelques feuilles de menthes et des rondelles de citron. Laissez infuser le tout une heure minimum en n’hésitant pas à secouer la bouteille. Une fois infusé, filtrer le tout en le transvasant dans un nouveau récipient et c’est prêt !

 

3 – Préparez la carafe

Votre imagination et vos goûts doivent venir remplir cette carafe, les deux éléments indispensables sont l’eau et les glaçons, viennent ensuite les plantes aromatiques (pohã ñana) et des fruits.

Mettre du jus de fruit peut être fait à condition que l’on vienne presser le fruit frais, vous pouvez après avoir pressé un citron, déposer celui-ci en entier dans l’eau pour lui permettre d’en avoir plus la saveur. Certains pays mettent du jus de fruit industriel ainsi que certaines boissons gazeuses en considérant cela comme du tereré, les paraguayens refusent ces versions.

Notre exemple de recette : menthe, hibiscus, rose, gingembre

4 – Dégustez

Versez votre carafe dans la yerba maté et buvez rapidement les premières fois car le goût sera puissant, puis au fur et à mesure vous pouvez augmenter le temps d’infusion.

 

Les goûts les plus souvent associé à la yerba maté (populaires) :

  • Citron
  • Gingembre
  • Pomelo (pamplemousse)
  • Orange
  • Boldo
  • Menthe
  • Citronnelle
  • Anis (fleur)
  • Verveine
  • Camomille
  • Guarana

Le tereré en vidéo

Partagée par le site de l’UNESCO, découvrez une vidéo intéressante permettant de comprendre l’univers du tereré au Paraguay.

Un avis sur le tereré, des recettes, vos préférences, n’hésitez pas à partager ces informations en commentaires

Émettre un avis

Votre adresse email ne sera pas affiché.

X